Accueil

Bure.

Un groupe de femmes et d’hommes veille sur un bois. Ils répètent inlassablement le danger des déchets radioactifs. Le danger que représente la tentative de les stocker profondément sous terre comme on enfouit un secret au fond d’un trou.

100 000 ans : ordre de grandeur, pour la durée de vie de ces déchets. Ce genre d’échelle de temps épuise les capacités de projection humaines.

100 000 mots, alors : de quoi épuiser totalement le sujet peut-être. Un défi face à la déliquescence, à l’effacement annoncé des images mentales.

Image de couverture : Anaïs Tondeur